MICAEL R.

Tous les textes écrits par Micael R.
Meilleurs vœux 2017

En toute éternité

La fracture inutile : un trésor de restauration

Vous avez dit forêt ?

Le philtre de la tempête, ou comment Galaad trahit sa foi

L'ours blanc s'estompe...


« Art in ruins, to explore the concepts of time and memory ».


Camille


Le garde forestier


8 commentaires:

  1. Anonyme13.4.16

    Bonjour MICAEL

    Je viens de lire ton texte et je suis restée admirative devant une telle force de texte; quelle bel hommage à cet homme des montagnes et quelle belle écriture; j'ai été touchée par ton style et ton évident don de l'écriture, bravo!!!
    ANGIE J

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Angie, merci de cet accueil.

      Ce ne sont que les mots pour le dire, pour décrire cette solitude et cet abandon à la montagne. En tant que garde, j'ai retrouvé le temps d'apprivoiser notre fragilité et de réapprendre les émotions simples... et la quête des mots pour les dire.
      Encore merci, micael

      Supprimer
  2. Anonyme10.6.16

    Bonjour,

    Merci beaucoup pour ce voyage en montagne, ces descriptions subtiles, précises, laissant tout de même place à l'imagination, qui m'ont fait voyager.
    Au plaisir de vous relire!
    Vinciane

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme20.9.16

    Les mots me manquent devant tous vos textes si forts, si beaux, si vrais ! Je me suis promenée en lisant, j'ai vraiment été happée par l'écriture fluide, profonde et réaliste. J'ai ressenti les émotions d'une nature aimée, choyée, triste aussi pour son avenir.
    Merci de partager ces récits qui me touchent particulièrement.
    A bientôt,
    Cécile

    RépondreSupprimer
  4. Anonyme21.9.16

    J'ai aussi été touchée par la forêt magique de Micael !
    Nicole L.

    RépondreSupprimer
  5. merci à vous de vos encouragements. Que dire ? Une émotion m'étreint... je ne pourrai qu'inviter Jacques Derrida à nous accompagner : "Ce qu'on ne peut pas dire, il ne faut surtout pas le taire, mais l'écrire".
    Encore merci,
    micael

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme7.1.17

    Des voeux qui vont droit au coeur. Et surtout cette photo incroyablement expressive qui me touche au plus profond de moi-même.
    Bonne route en 2017 sous ou sur le "Cheval Blanc"...
    Michel L.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme12.1.17

      Hier, il a neigé sur Thorame.
      Aujourd'hui, Cheval Blanc porte bien son nom.
      D'où vous vient cette connaissance du Haut-Verdon ?
      Pour ma part j'y suis depuis douze ans, et m'y régale si souvent...
      Amitiés, micael

      Supprimer

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire ci-dessus
2) Notez votre prénom ou pseudo dans le message
3) Dans la liste déroulante, choisissez "ANONYME"
4) Vous devez ensuite cocher : "je ne suis pas un robot"
4) Cliquer sur Publier !
VOILA !