ISABELLE E.




Des idées plein la tête et des mots à l'infini,
pour construire des ponts entre nos vies.

Des mots sucrés, à grignoter
des mots cocasses, pour s'amuser
des mots doux, pour s'embrasser
des mots magiques, pour rêver.

Entre vous et moi, des mots échangés,
qui se croisent comme des sentiers.




Tous les textes écrits par Isabelle E.
Dieu ou démon

Lycanthropie

Petit pot

Ouragan

La belle vie

Clin d’œil

L'adieu à l'été

Couleurs


Ombre


Regards


Mei


Je dis... et... (2)


Je dis... et ... (1)


Délice


Magie


J'ai rêvé...


Endroit, envers


Quand feras-tu le premier pas ?


Les mains vides


Les voyageurs


L'enfant


Halloween


Un éphémère accord


Hello les amis


La lecture


Renaissance


Tourbillon


Ta voix


Ma clé


Mon chat a un secret


8 HAÏKUS


Un inventaire à la manière de Sei Shonagon


Noir et Blanc étaient fâchés


Je veux une vie...

32 commentaires:

  1. Anonyme14.9.15

    Le souvenir d'un livre traversant la memoire comme une etoile filante un ciel d'ete est une très belle image. Imaginer la memoire telle une bibliotheque celeste me plait bien!
    Ce vieux cahier, collecteur de souvenirs litteraires est très seduisant, il a presque fait naitre un regret en pensant a tous ces livres lus et oublies... Merci pour ces bons moments, Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme20.9.15

      Bonjour, merci pour votre commentaire. C'est une première pour moi de livrer mes écrits et cela n'a pas été sans appréhension ! bien amicalement. Isabelle E.

      Supprimer
  2. Anonyme21.9.15

    Tu as tout à fait raison, en ce moment le temps est comme "suspendu" dans la forêt, on le sent à mille petites choses et on attend le bouquet final, l'éblouissement des couleurs ! :) Lilyne

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme15.10.15

    Je viens de finir de lire "L'enfant", c'est un texte magnifique plein de sentiments et d'images. Tu m'as émue. N'oublions jamais l'enfant que nous avons été :) Merci pour ce regard sur nous même. Amicalement. Maria.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme18.10.15

      Merci pour ton commentaire, je suis heureuse qu'à travers les mots, mes émotions soient partagées. Bien amicalement.

      Supprimer
  4. Anonyme22.10.15

    "Nous devons ecouter l'enfant que nous etions autrefois et qui existe toujours en nous. Cet Enfant comprend les moments magiques. Nous pouvons etouffer ses cris mais nous ne pouvons pas faire taire sa voix" Paulo Coelho
    Merci pour ce beau texte. Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
  5. Anonyme22.11.15

    "L'imaginaire, une galaxie de liberte" Une merveileuse verite pour chacun de nous et une très belle definition de l'univers de tisser les mots! Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme24.11.15

    Quelle délicatesse tu montres en évoquant nos mains à tous! Joli poème, onirique à souhait.
    Amicalement,
    Eléonore L.

    RépondreSupprimer
  7. Anonyme11.12.15

    Jolie balade au fil de leur vie,ces mains vides ont beaucoup a offrir. Merci pour ce tendre poeme, simple et beau, comme toutes les choses qui comptent vraiment. Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
  8. Anonyme18.1.16

    Pain d'épices, bien meilleur qu'au temps jadis , tant l'atmosphère et les odeurs anticipent finement et joliment la dégustation.
    Jacqueline Z

    RépondreSupprimer
  9. Joli programme. Je vais tâcher de m'y tenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme26.1.16

      bonne année 2016 donc !

      Supprimer
  10. Anonyme3.2.16

    Quel texte émouvant sur les mains, nos mains... Merci d'avoir si bien su dire les choses.
    J'ai aimé aussi l'abécédaire. Je tâcherai de ne rien oublier pour faire de 2016 une année magique. Chantal

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme6.2.16

      Merci. Je te souhaite une très belle année.

      Supprimer
  11. Anonyme18.2.16

    J' adore ce que tu dis car tu le dis si bien quant à Mei quel jo conte que voilà . Amitiés Martine

    RépondreSupprimer
  12. Anonyme19.2.16

    J'ai trouvé ton texte merveilleux. Je ne sais pas si j'ai raison mais je le considère comme une fable, apologie de la liberté.
    J'ai vraiment savouré ce texte si bien écrit, si vrai. Désormais le "mythe" de Mei fera partie de mes pensées. Merci. Et encore félicitation. Amicalement. María.

    RépondreSupprimer
  13. Anonyme19.2.16

    Que vos messages sont gentils me vont droit au cœur ! Mille fois merci. C'est un bonheur immense de partager nos mots qui retranscrivent, comme ils le peuvent, nos émotions. Isabelle.

    RépondreSupprimer
  14. Anonyme9.3.16

    Je découvre ton texte Mei, superbe fable sur la liberté !
    Amicalement. Odile

    RépondreSupprimer
  15. Anonyme31.3.16

    Merci Isabelle, j'ai beaucoup aimé ces "regards" et je lis avec plaisir tes textes si sincères et poétiques.
    Amicalement.
    André G

    RépondreSupprimer
  16. Anonyme15.6.16

    Joli! SI referme les yeux la poussière vient me titiller me chatouiller les narines , je vois des mots danser la sarabande portés par la poussière et la cliquetis des chaînes de Darius . J' en ferai bien un ami . Bravo Isabelle
    Amitiés
    Martine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme15.6.16

      Merci pour ton gentil commentaire !!

      Supprimer
  17. Anonyme22.6.16

    J'ai aime les deux dernieres strophes que j'ai lu a haute voix et l'ambiance du poeme. Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
  18. Anonyme28.6.16

    Puissent les reves d'Awa se realiser pour que la ronde nous enchante a jamais. Merci pour ce texte tendre. Amicalement, Valerie B.

    RépondreSupprimer
  19. bonsoir Isabelle,
    quelle agréable surprise d'être emmené en poésie sur les vestiges de Gina Soden. Une évocation, un souvenir évanescent, une transition entre le temps...
    Merci,
    Micael

    RépondreSupprimer
  20. Anonyme30.8.16

    Tu arrives à nous emmener avec beaucoup de délicatesse et de poésie bien sûr au coeur de l'ouragan, une chose naturelle et pourtant redoutable. J'ai bien apprécié.
    Michel L.

    RépondreSupprimer
  21. Anonyme8.9.16

    Merci Isabelle, j'ai beaucoup aimé ce Petit Pot, je lis avec plaisir tes poésies.
    Amicalement.
    André G

    RépondreSupprimer
  22. Anonyme18.9.16

    Encore un joli poème qui m' a ravie ! Bravo à toi Amicalement Martine

    RépondreSupprimer
  23. Anonyme18.9.16

    Bonsoir,
    J'allais mettre un commentaire sur Lycanthropie, et puis j'ai lu vos autres poèmes et il vaut pour tous : votre poésie est très belle et très délicate. Elle me touche beaucoup.
    Luc G

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme19.9.16

      Votre commentaire est vraiment très gentil et me fait très plaisir ! merci !

      Supprimer
  24. Anonyme26.9.16

    Quel beau poème "Dieu ou démon" sur le dernier indien d'Amérique ! Odile

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre message, voici la marche à suivre :
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire ci-dessus
2) Notez votre prénom ou pseudo dans le message
3) Dans la liste déroulante, choisissez "ANONYME"
4) Vous devez ensuite cocher : "je ne suis pas un robot"
4) Cliquer sur Publier !
VOILA !